• PUPH

Rentrée chaotique à l'UP : l'implosion a déjà eu lieu

Mis à jour : sept. 28

Il ne s'agit ici que de quelques exemples:

  • Les services centraux et les scolarités sont en sous effectifs critique suite à de nombreux départs non remplacés de collègues qui ont fuit l'environnement vicier d'UP. Ceux qui restent sont épuisés ou en burn out.

  • En conséquence, de nombreuses activités de l'établissement sont quasiment à l'arrêt.

  • Le système d'information épine dorsale de l'établissement qui regroupe toutes les actions liés aux logiciels de l'établissement est totalement dépassé par les bugs dans tous les logiciels (suite aux choix faits par l'équipe présidentielle).

  • Accident industriel concernant les milliers d'étudiants qui n'ont pas pu s'inscrire, défection de nombre d’étudiants qui, de guerre lasse, vont s’inscrire dans d’autres universités.

  • Pas d'accès pour les étudiants et pour une partie des enseignants à la plateforme d'apprentissage en ligne moodle (idéal pour l'enseignement à distance!) car les décideurs ont trouvé qu'il était de bon goût de changer de plateforme juste avant la rentrée...

  • Quasiment rien (hormis les initiatives locales et individuelles) n'a été anticipé sur le plan matériel pour permettre un recours à l'enseignement distanciel - hormis le fait que chaque enseignant titulaire dispose d'un compte zoom.

  • La gestion COVID est également très problématique (absence de communication claire sur les procédures à suivre, salles non ventilées, densité d'étudiants trop importante au regard de la taille des salles, travaux pratiques sans aucune solution hydroalcoolique à disposition dans les salles, ...)

Les personnels sont épuisés et démotivés.


Comment peut-on continuer à faire de la com sur l'excellence de l'université alors même que les conditions minimales pour travailler ne sont pas assurées ?


Citons pour commencer le management pyramidal, l'organigramme de fusion imposé sans réflexion collective et à marche forcée, la politique de diminution des coûts, la sous-traitance de tâches importantes voire cruciales, ou encore le choix de centraliser et fusionner au plus vite de nombreux services, en les anonymisant (adresses génériques recevant pléthores de demandes, impossibles à traiter au vu des sous-effectifs terrifiants et de la perte de nombreux liens qu'avaient les personnels des services centraux avec ceux des composantes). Citons également les calendriers aberrants, et la dépendance complète à un système informatique centralisé mais visiblement très fragile, sans marge de sécurité ni redondance ou possibilité de gérer en local. Ce sont ces choix qui ont été impulsés au plus haut niveau, en mettant explicitement à l'écart les collègues qui souhaitaient faire remonter l'expérience du terrain (i.e. la quasi totalité des enseignants chercheurs et BIATSS), et avec l'aide de sociétés de conseil imbibées de discours marketing.


Les problèmes ne sont pas conjoncturels, bien entendu, mais réellement systémique. Au nom du fantasme de l’université managériale et de la « fluidité de la ligne de commandement » (sic), l’organisation qui nous est imposée pour le futur repose notamment sur le cloisonnement de l’administration support vis-à-vis de l’exercice des missions de l’université, aggravé par la sous-traitance croissante de services au privé. La vraie question cachée derrière tout ceci : quelle place pour l’enseignement dans une université qui se proclame de recherche intensive ? et plus généralement, à quelle échéance ce qui se met en place sera-t-il encore compatible avec les missions de service public de l’université ?  Comme nous le répétons depuis des années, mutis mutandis, il suffit de regarder vers l'hôpital public pour voir ce qui nous attend. 


Et cela commence à se voir de l'extérieur...

https://www.revolutionpermanente.fr/Universite-de-Paris-Etudiants-et-personnels-face-au-chaos-de-la-fusion

Motion conseil formation faculté Sociétés Humanités

Communiqué_Fac_SH_rentrée_2020
.pdf
Download PDF • 536KB

Motion UFR SDV

Motion_rentrée_2020_CUFR_SDV
.pdf
Download PDF • 92KB

Pétition UFR Pharmacie

lettre-rentree-universitaire en Pharmaci
.
Download • 37KB

Motion UFR Sciences Humaines et Sociales


MOTION SHS RENTREE
.pdf
Download PDF • 397KB

10 vues

Posts récents

Voir tout