• PUPH

Loi de Programmation Pluriannuelle pour la Recherche (LPPR) - s'informer et comprendre

De nombreuses informations sont disponibles sur acadomia

https://academia.hypotheses.org/category/politique-de-la-recherche/lppr-notre-avenir


Déroulement du CNESER du 18 juin : tous les communiqués des syndicats (CGT, FO, Sud, SNESUP, y compris la FAGE) qui dénoncent le fond et la forme de cette séance marathon sont à récupérer sur Academia.


Délibérations du Conseil économique et Social sur la LPPR (22 juin) : https://academia.hypotheses.org/24887 : projet d'avis de CESE https://academia.hypotheses.org/24913


Résumé d'une dépêche AEF : LPPR : "Peut-on soigner un système avec les outils qui l’ont rendu malade ?"

"Peut-on soigner un système avec les outils qui l’ont rendu malade ?", interroge le Cese en conclusion de son avis sur la trajectoire budgétaire de la LPPR adopté le 24 juin 2020 avec 81 voix pour et 11 abstentions. Le Cese n’est "pas convaincu" par les principales mesures de financement et d’emploi scientifique. Il préconise un plan exceptionnel de recrutements de 5 000 à 6 000 emplois par an pendant cinq ans, l'affectation de 6 Md€ pour atteindre 1% du PIB de financement public, un rééquilibrage appels à projets/crédits de base et une "revalorisation significative" des rémunérations.


Autre dépêche AEF sur le sujet https://intranet.u-paris.fr/aef/630423


fil des interventions (Julien Gossa) :

https://twitter.com/JulienGossa/status/1275804377618530304


Écoutez Projet de loi LPPR : un "passage en force" de La Méthode scientifique dans Podcasts :

https://podcasts.apple.com/fr/podcast/la-m%C3%A9thode-scientifique/id1134937775?i=1000478144137


Les jalons de réussite de la LPPR sont parus dans l'étude d'impact (à lire pour pleurer)

http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_ETUDE_IMPACT.pdf

Le budget 2021 est le seul sur lequel le projet de loi engage le président de la République. L'annonce faite le 18 mars de 400 millions € en plus dans le programme 172 (Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires) auquel est rattaché le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) n'a même pas été tenue, puisque ce sont 224 millions € qui sont désormais prévus. C'est moins que la montée en charge du CIR (200 millions € par an en moyenne sur 5 ans) auquel il faut ajouter l'inflation (60 millions € sous l'hypothèse optimiste d'une inflation à 0,9%). Pour le programme 150, il est prévu 165 millions €, ce qui ne couvrent même pas l'inflation et le lissement Vieillesse Technicité. Entre 2019 et 2020, il y a eu 68379 candidats en plus dans ParcourSup, soit la taille de deux grosses universités (analyse du groupe Jean Pierre Vernant : http://www.groupejeanpierrevernant.info/)

2 vues

Posts récents

Voir tout