• PUPH

Pourrons nous encore supporter une année aussi terrible?

Chères et chers collègues, On se souhaite une bonne année mais l'espoir d'une année meilleure relève de la foi.


Que cette année fut difficile! Nous pensons tout d'abord à nos collègues, à nos étudiants et à leurs familles qui ont été touchés par le virus avec des conséquences parfois graves et dramatiques. Nous pensons également à toutes celles et ceux qui souffrent de leurs conditions de travail ou d'études dégradées et de l'isolement. Les conséquences psychologiques de 2020 et 2021 se feront encore sentir longtemps. Le ministère, soutenu par certains présidents d'université dont la nôtre, a profité de cet période pour faire voter la LPR malgré la large opposition de la communauté universitaire, avec des amendements attaquant le CNU et criminalisant certaines formes d'expression démocratique. La LPR était déjà partiellement en place à l'UP via la politique de la présidence, c'est donc au niveau des facultés que nous devons faire des choix politiques et de fonctionnement bien différents. Preuve que nous pouvons gagner des combats dans ce domaine, l'utilisation des chaires a été réduite à des cas rares pour y préférer un soutien pour tous les nouveaux entrants.


La rentrée 2020 a mis en lumière les nombreux dysfonctionnements systémiques de l'UP qui résultent des choix faits lors de la fusion des services et outils. Les conséquences sur l'enseignement sont catastrophiques. De nombreux collègues Biatss ont été poussés dehors, plusieurs services sont dans un état critique et les personnels restant sont sous pression et souffrent. Les conditions de travail se sont considérablement dégradées. Les facultés SH et Sciences ont adopté à l'unanimité une motion afin qu'un travail d'analyse soit mené sur l'origine de ces graves dysfonctionnements. En faculté SH et en faculté Sciences, et malgré le fait que nous soyons minoritaires dans cette dernière, nous avons pu faire voter plusieurs motions à l'unanimité. Nombre de nos collègues partagent nos valeurs et nos ambitions, n'en doutons pas. Merci à nos élu.e.s en faculté Santé qui, même en étant très minoritaires, se battent pour défendre nos convictions. Merci à toutes et à tous pour votre engagement et votre travail. Continuons! Prenez soin de vous et de vos proches.

15 vues0 commentaire